LOLO et vrac conventionnel

Un trafic de niche en pleine expansion.

MOTS-CLÉS:

Les chiffres des volumes du vrac transitant par le site de Brégaillon connaissent une courbe ascendante exponentielle. Là encore, le choix des Ports Rade de Toulon de s’orienter vers des trafics de niche porte ses fruits.

 

HAUSSE SPECTACULAIRE

 

Outre les 15% d’augmentation du trafic roulier vers la Turquie en 2017, le Port de La Seyne-Brégaillon a également connu une évolution massive des volumes de matériaux transportés en vrac. Entre 2016 et 2018, la courbe est exponentielle. De 30 000 tonnes prises en charge historiquement ces dernières années, le Port de Brégaillon atteint plus de 145 000 tonnes en 2017 (soit un ratio multiplié par plus de quatre).

 

MATERIAUX

Aux matériaux rituellement pris en charge sur les terminaux de La Seyne-sur-Mer (granulats, sel, sable, silice…) sont venus s’ajouter, en 2017, les sédiments issus des dragages de Monaco dont le traitement s’effectue, par l’entreprise Envisan, sur le site industrialo-portuaire de Brégaillon.

En marge du trafic vrac historique, les Ports Rade de Toulon ont montré leur capacité d’adaptation à d’autres flux de vrac sec ou de colis lourds et XXL. Sur les granulats et sédiments issus de dragages, Brégaillon se positionne désormais comme port leader en tissant un partenariat porteur avec Envisan. Le savoir-faire de Ports Rade de Toulon est reconnu : comme celui d’un port capable de traiter ces trafics particuliers. Lorsque la Défense devra, dans le cadre du confortement de la grande jetée à Toulon, stocker puis acheminer par la mer les enrochements nécessaires à l’ouvrage, c’est depuis le terminal de Brégaillon qu’elle réalisera l’opération.

 

AVENIR

En 2018, les Ports Rade de Toulon tablent, de nouveau, sur une multiplication par quatre du trafic de vrac et escomptent atteindre les 400 000 à 500 000 tonnes transportées, via l’exportation de granulats ; depuis les carrières, notamment celles du Revest-les-Eaux, vers Monaco. Après avoir assis leur spécificité de ports capables de s’adapter à des matériaux complexes à prendre en charge, les Ports Rade de Toulon vont conforter leur stratégie de port de niches. A la fois en diversifiant son portefeuille client et en développant, en parallèle, d’autres opportunités pour ces mêmes partenaires.

En complément

Terminal de Brégaillon et services

> EN SAVOIR PLUS