Actualités

Le retour de la croisière en Rade de Toulon

Le retour de la croisière en Rade de Toulon

MOTS-CLÉS:

Après 18 mois d’absence, le retour de la croisière en Rade de Toulon

 

Jeudi 16 septembre 2021, les Ports de la Rade de Toulon ont renoué avec la croisière en accueillant le Mein Schiff 2 de la compagnie TUI Cruises sur leur Terminal Croisière de la Seyne sur Mer. A l’arrêt forcé à l’échelle mondiale depuis mars 2020 en raison de la pandémie, l’activité de la croisière a réellement redémarré depuis cet été sur les côtes méditerranéennes, et c’est la première escale avec à son bord des passagers de retour en Rade de Toulon.

 

Les quais du Terminal Croisière de la Seyne ne sont pas restés vides pour autant durant la crise puisque les acteurs de la place portuaire toulonnaise avaient choisi de jouer la carte de la solidarité dans l’accompagnement de la mise à l’arrêt forcé de la croisière. A raison de 2 à 3 paquebots en permanence, 15 navires et leurs membres d’équipage ont pu être accueillis de quelques jours à plusieurs mois depuis le printemps 2020, mais ce 16 septembre 2021 marque bel et bien le retour des visiteurs de croisière en Rade de Toulon. Six autres escales devraient suivre d’ici la fin de l’année.

Jacques Bianchi, Président de la CCI du Var, exploitante des Ports de la Rade de Toulon.

« L’escale du jeudi 16 septembre sur le Terminal Croisière de la Seyne sur Mer marque le redémarrage de l’activité dans notre rade après nous avoir fait défaut pendant de longs mois. Elle prouve bien l’attractivité qu’exerce notre territoire auprès de la cible des compagnies de croisière. Nous souhaitons la bienvenue au Mein Schiff 2 et à ses passagers ! »

Une escale sous contrôle

Le protocole sanitaire qui a encadré l’escale du 16 septembre, est le protocole national français. Il a été élaboré en étroite collaboration avec les compagnies de croisière et leurs représentants. Il a été validé par le Centre interministériel de crise et s’applique depuis le 30 juin aux navires de croisière exerçant une activité de croisière dans les eaux maritimes françaises, quel que soit le pays dont ils battent le pavillon, transitant, mouillant dans les eaux françaises ou escalant dans les ports français. Il vise à garantir des conditions de sécurité sanitaire optimale pour les passagers, les membres d’équipage et les territoires d’accueil des navires.

Les passagers, qui avaient tous subi un dépistage au moment de l'embarquement, avaient interdiction de visiter les abords de la Rade par leurs propres moyens. 800 passagers avaient souhaité participer à des excursions à terre, dites « excursions bulles », encadrées, organisées par la compagnie et conçues pour minimiser le risque d'exposition en dehors des navires.

Alors qu’en certains pays d’Europe la croisière a redémarré de manière graduelle et très encadrée dès l’été 2020 (avec une clientèle exclusivement Européenne), la croisière peine à redémarrer aux Etats-Unis. Le succès du redémarrage en Europe et plus récemment dans les ports français, est le résultat de l'engagement ferme des compagnies à respecter une série de nouveaux protocoles stricts en matière de santé et de sécurité dont l’escale du 16 septembre est un parfait exemple.

« Toulon, hors des sentiers battus, proche des gens… »

En dépit d’un arrêt forcé de l’accueil de croisiéristes, les Ports de la Rade de Toulon ont continué à peaufiner leur stratégie et à promouvoir le positionnement « slow » de l’escale croisière Toulon.

Un travail a été engagé pour développer l’offre de visite, particulièrement à destination des passagers indépendants privilégiant un positionnement de destination « slow », c’est-à-dire, offrant “un tourisme à rythme lent, peu émetteur de CO2, synonyme de découvertes approfondies, d’amélioration des connaissances et des acquis culturels”.

Un choix respectueux du territoire, et qui répond également à un besoin des visiteurs de ralentir le rythme et de bénéficier de temps plus lents durant leur croisière.

La récente création de comptes sur les réseaux sociaux « @cruisetoulonbay » (Facebook et Instagram) relaye auprès de la cible B2C internationale ce positionnement spécifique, authentique, hors des sentiers battus et loin du tourisme de masse, traduit notamment dans un nouveau slogan « Toulon, out of the crowds, close to the people… », Toulon, hors des sentiers battus, proche des gens…

Des efforts appréciés par les compagnies de croisière puisque, si les chiffres se confirment, la programmation des escales en 2022 est prometteuse et dépasse l’activité enregistrée en 2019 dans les Ports de la Rade de Toulon.

  • 87 escales
  • 16 compagnies
  • 181 861 passagers (vs. 168 306 passagers en 2019)
  • 84% de clientèle Premium et Luxe

 

En savoir plus sur l’escale du Mein Schiff 2 du 16 septembre 2021

Nombre de passagers : jauge fixée à 1000 pax, nationalité allemande

Segment de clientèle : Premium

Itinéraire du navire : iles méditerranéennes

Caractéristiques du navire

Capacité maximale : 2600 pax
Longueur : 316m et 8.5m de Tirant d’Eau
Construit : en 2019
Pavillon : Maltais

Armateur : Tui Cruises, Groupe RCCL Limited

L’escale du 16 septembre marque le retour de la compagnie Tui Cruises habituée à accoster en Rade de Toulon jusqu’en 2017.

En complément