Découvrir les Ports Rade de Toulon

Ports Rade de Toulon, des activités de niche qui font référence.

MOTS-CLÉS:

Une ambition : muer vers l'excellence pour faire référence

Les Ports Rade de Toulon, exploités par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, ont connu une année 2017 exceptionnelle. Avec des chiffres record : plus d’1,5 million de passagers ferries ; le trafic fret de l’autoroute de la mer vers la Turquie en hausse de 15% ; les tonnages du vrac multipliés par quatre…

Ces performances sont la conséquence de la politique audacieuse menée par l’exploitant portuaire et guidée par une feuille de route érigée en 2015 : une stratégie de niches dans lesquelles les ports toulonnais font désormais référence sur fond d'exigence de qualité.

 

Plan 2015-2019 : une politique de développement ambitieuse

En 2015, afin de consolider davantage sa capacité à influencer positivement la dynamique économique locale, la CCI du Var annonce une politique de dévelopement ambitieuse pour ses ports. Elle érige un plan à 4 ans, se fixe un Cap à 10 ans : faire des Ports Rade de Toulon l'altérnative premium en Méditerranée, une vision à 20 ans : affirmer les Ports Rade de Toulon dans leur place de levier de l'attractivité et du développement économique, touristique, industriel et durable du territoire.

Cette ambition nourrit une exigence de qualité qui se décline en trois volets :

  • Qualité des Infrastructures et des équipements
  • Qualité du service rendu
  • Qualité de la relation avec son écosystème

 

Qualité des Infrastructures et des équipements

Depuis 2015, ce sont 20 millions d'investissements qui ont été mis au service de la rénovation et de la modernisations des infrastructures. L'ensemble des espaces portuaires a été concerné :

  • Réfection des Ports de plaisance : sécurisation et remplacement de pannes, élargissement de quai, ouverture des espaces à l'usage urbain...
  • Amélioration des installations du terminal passagers Toulon Côte d'Azur : rénovation de la gare maritime, redéfinition des limites de la zone d'accès restreinte, signalétique, redéfinition et amélioration de l'interface ville-ports et des espaces publics...
  • Adaptation du site de Brégaillon (Fret, vrac) à ses nouveaux marchés : réfection des chaussées lourdes, redéfintion de l'outillage bord à quai, aménagement des parkings et zones de services portuaires...
  • Mutation du Mole d'armement en terminal croisière intégré à la Seyne sur Mer : construction d'un nouveau terminal, redéfinition des limites de la zone d'accès restreinte, aménagement parkings annexes, redéfintiion et réaménagement interface ville-port

 

Ces rénovations réunissent aujourd'hui tous les critères de sécurité, d'optimisation des trafics et flux de passagers et marchandises qui font des Ports Rade de Toulon un équipement compétitif, répondant aux exigence des marchés.

 

Qualité du service rendu

Second volet en matière d'exigence de qualité, la qualité de service. Des actions en déclinaison d'une stratégie élaborée dès 2015 qui ont impacté les équipements, le personnel ainsi que les infrastructures elle-même.

  • Adaptation des équipements : fluidité des pré/post acheminements, renouvellement d'outil de relevage...
  • Amélioration de l'accueil et du service : adaptation des salle de pré-embarquement et sites de cheminement piéton, généralisation de la Wifi dans les sites portuaires, homogénéisation des tenues et travail sur la posture des agents (charte de bonne conduite, livret d'accueil, formations), vidéo-surveillance...
  • Pocessus de labélisation et certification : via organisames ad hoc (Ports Propres, ISO...) et écoute clients (enquête de satisfaction, e-réputation)

Les résultats sont là, tant sur les activités commerce (croisière, fret, ferry), que plaisance, les Ports Rade de Toulon ont su convaincre leurs clienst du haut niveau de qualité de leurs services, et sont en capacité aujourd'hui de le revendiquer comme leur véritable marque de fabrique.

 

Qualité de la relation avec son écosystème

Qu'il s'agisse de son usage maritime (Marine Nationale, commerce, plaisance, loisirs nautiques) ou urbain (citoyens, touristes, commerçants, professionnels du tourisme), la rade est le lieu de convergence de flux multiples. Les installations portuaires ne sont définitivement plus cet espace étanche entre la ville et son port, mais bien un lieu partagé et ouvert à tous. Un lieu qui ne peut s'envisager qu'animé par un ecosystème dont les parties prenantes avancent en étroitement collaboration : institutionnels, développeurs, clients, population, professionnels, Etat.

C'est du moins ainsi que la CCI du Var envisage le développement de ses ports. Dans une logique de concertation et de souci de l'intérêt général, elle s'attache à expliquer ses projets portuaires à la ville qui elle-même partage ses ambitions en matière de projets urbains. Le projet portuaire devient ainsi un projet collectif, connecté à son territoire et au service du rayonnement de la cité.

Derniers exemples en date de cet esprit de dialogue entre le port et la ville : l'aménagement urbain du Quai des sous mariniers à Toulon (livraison juin 2018), la modernisation du Port du Niel sur la Presqu'Ile de Giens (livraison juin 2018), le démarrage du projet de création du quartier urbano-portuaire dédié à la Mer (2022).

 

En 2018, épicentres d’un écosystème au cœur de synergies intermodales sur l’arc méditerranéen, les Ports Rade de Toulon confortent leur rôle de créateur de richesses et d’attractivité du territoire. Mais l'histoire continue, les Ports Rade de Toulon entendent consolider leur place dans l'échiquier des ports méditérannéens...