Actualités

Croisière : retour sur le Seatrade Miami 2019

Croisière : retour sur le Seatrade Miami 2019

MOTS-CLÉS:

La semaine du 8 avril s'est tenu à Miami le SEATRADE, le salon annuel internationnal de la Croisière, un très bon cru pour les Ports Rade de Toulon et la confirmation d'un rebond de l'activité qui s'observe déjà sur le calendrier des escales 2019.

Comme en 2018, Les Ports Rade de Toulon avaient fait action commune sur le pavillon France avec un regroupement Région Sud (Ports aux côtés des clubs croisière varois, marseillais et Riviera Côte d'Azur) et sous la bannière French Med Ports avec Bastia, Ajaccio et Sète.

 

Seatrade 2019, Chiffres-clé

+ de 11 000 participants

+ de 70 compagnies de croisières

+ de 700 exposants

+ des 130 pays représentés

  • L'accueil d'un trentaine de professionnels sur 2 jours ½
  • 1 délégation varoise : La CCI du Var représentée par son Président Jacques Bianchi, les élus en charge des questions maritimes, son Directeur général, son Directeur des Ports et Var Tourisme représenté par sa Présidente Françoise Dumont
  • 1 conférences de presse « France, Cruise destination » (15 journalistes présents)
  • 1 temps fort très Made In France « Cooking démo – Mets et vins » (vins rosé du Domaine Kennel) avec la présence du Chef Français basé à Miami Frédéric Joulin

 

Développement, transition écologique, destination...Ce qu'il faut en retenir

  • Un regain d’activité notable et confirmé en Méditerranée, qui devrait s’inscrire dans la durée. Traduit par des prévisions en hausse dans les ports de la Rade de Toulon dès cette saison 2019 (+44% de passagers et + 30% d'escales) et confirmé pour la saison prochaine, avec le retour en force des compagnies sur la Mediterranée orientale, ce qui profite également à la Mediterranée occidentale.
  • Le positionnement inédit "Escale détente" des ports de la Rade confirme l’intérêt qu’il suscite auprès de l’ensemble des interlocuteurs rencontrés lors de cette nouvelle édition.
  • Un réel enthousiasme envers le projet urbanistique « de Mayol à Pipaddy » et notamment l’intégration dans son périmètre d’un nouveau complexe croisière en cœur de ville, les compagnies confirment leur intérêt d'accompagner le projet.
  • Une industrie qui ne cesse d’investir lourdement avec la livraison de plus de 140 unités prévue d’ici à 2027
  • Une mobilisation réelle de l’ensemble des acteurs de l’industrie sur les questions environnementales/sociétales et d’acceptabilité de l’activité, bon nombre des conférences lors de l’événement étaient dédiées à ces problématiques.
    Le carnet de commande des armateurs illustre clairement la préoccupation des compagnies de croisière de livrer des unités toujours plus vertueuses, avec notamment de plus en plus d’unités commandées prévues de fonctionner au GNL (Gaz Naturel Liquéfié).